LEVRES DE PUIT DE DERIVE

Tout ce qui concerne l’accastillage du bateau de la coque au mât.

Modérateurs : Eric, BASTIAN, J P Noclain

de KERGARIOU Hervé
Equipier International
Equipier International
Messages : 322
Inscription : 02 janv. 2004 15:02
Localisation : larmor baden

Re: LEVRES DE PUIT DE DERIVE

Messagepar de KERGARIOU Hervé » 22 avr. 2020 11:03

Je déterre ce sujet car je dois changer mes lèvres de puit de dérive caoutchouc qui sont fendues.
Alors j'ai 2 questions :
1 question idiote: quel est l'intérêt de bricoler des lèvres en dacron par rapport à des lèvres toutes faites en caoutchouc ?
Le caoutchouc est souple mais a un coefficient de frottement important. Le dacron est presque aussi souple mais frotte peu
1 question plus technique : dans la solution dacron, quelqu'un aurait-il une photo ou un schéma ? Je ne visualise pas trop le système : pourquoi plier le dacron en 2. Pour avoir 2 fois plus de rigidité si ton dacron est un peu fin, c'est quoi la bande molle évoquée. Latte alu pour maintenir levres, de quelles turbulences parle t'on à l'avant de la dérive. Ca mériterait un post dédié mais je vais essayer de faire simple.
Sur tout objet qui se déplace il y a une surpression sur l’avant de cet objet (Si tu fais du vélo sans vent réel. tu ressens la pression du vent apparent sur l'avant de ton visage). Donc si tu laisses l'avant du puit de dérive ouvert il va non seulement se remplir d'eau mais surtout dès que tu vas avancer un peu vite, il va y avoir un geyser à sortir du puit de dérive et remplir le bateau.

J'aimerai un système durable et efficace mais j'avoue que je suis assez perplexe là !
Dacron épais ou double sans mylard et sans les lèvres latex. Cà dépend de ce que tu as sous la main. Sur le parker de 1966 lévres d'origine en dacron pliées sans mylard ni latex et çà le fait très bien :D
Dernière édition par de KERGARIOU Hervé le 22 avr. 2020 21:05, édité 2 fois.
"Collectionneur de cinquos" Parker 2658 de 1966 et Galetti 7423 de 1982

Philippe Blanchard
Modérateur
Modérateur
Messages : 801
Inscription : 29 déc. 2003 11:52
Localisation : Strasbourg

Re: LEVRES DE PUIT DE DERIVE

Messagepar Philippe Blanchard » 22 avr. 2020 11:24

Je déterre ce sujet car je dois changer mes lèvres de puit de dérive caoutchouc qui sont fendues.
Alors j'ai 2 questions :
1 question idiote: quel est l'intérêt de bricoler des lèvres en dacron par rapport à des lèvres toutes faites en caoutchouc ?
1 question plus technique : dans la solution dacron, quelqu'un aurait-il une photo ou un schéma ? Je ne visualise pas trop le système : pourquoi plier le dacron en 2, c'est quoi la bande molle évoquée, de quelles turbulences parle t'on à l'avant de la dérive.
J'aimerais un système durable et efficace mais j'avoue que je suis assez perplexe là !
La bande molle est une survivance des bateaux en bois ; elle devait être un cache-misère entre les deux moitiés de la coque, pour dissimuler les à-peu-près de la liaison entre les deux contreplaqués. Elle a été maintenue à l'apparition des coques en plastique pour ne pas pénaliser les anciens bateaux. On pourrait bien sûr s'en passer depuis longtemps.
Voir le paragraphe 5.3 des règles de classe.

Si on n'obture pas le "trou" à l'avant du puits, de fortes turbulences s'ensuivent dans le puits, qui nuisent évidemment à la vitesse, et peuvent même amener de l'eau dans le cockpit.

La découpe des lèvres à l'arrière vise, elle, à faciliter l'écoulement de ce trop plein d'eau dans le puits, pour alléger autant que possible.
Cinquo un jour, Cinquo toujours
http://www.acal67.com/

Tanguy TROMPETTE
Moussaillon
Moussaillon
Messages : 16
Inscription : 23 août 2005 20:02
Localisation : Briançon et Lorient
Contact :

Re: LEVRES DE PUIT DE DERIVE

Messagepar Tanguy TROMPETTE » 22 avr. 2020 13:41

Un grand merci Olivier, Hervé et Philippe pour vos explications.
Effectivement c'est beaucoup plus clair maintenant avec vos réponses et avec les photos d'Hervé.
Vu l'âge du bateau je ne suis pas à un quart de poil de noeud près. Par contre la durabilité c'est important, j'ai déjà assez de boulot d'entetien des vernis à faire pour ne pas me rajouter des pièces à changer régulièrement.
Du coup pour mon cas est-ce que ça vous paraît cohérent de passer sur des lèvres dacron en me passant de la bande latex ou caoutchouc à l'avant de la dérive. À la place je prolonge le dacron jusqu'au bout du puit de dérive devant la dérive, tant pis pour les turbulences créées par le pli du dacron sur le bord d'attaque de la dérive.
Et je n'oublie pas de faire à l'autre extrémité du puit de dérive, derrière la dérive, un trou pour évacuer l'eau qui a pu rentrer.
J'ai tout bon?

Tanguy TROMPETTE
Moussaillon
Moussaillon
Messages : 16
Inscription : 23 août 2005 20:02
Localisation : Briançon et Lorient
Contact :

Re: LEVRES DE PUIT DE DERIVE

Messagepar Tanguy TROMPETTE » 22 avr. 2020 13:42

Et au fait oui je vais vous mettre dans la rubrique 505 rétros quelques photos de la restauration du 321... qui touche bientôt à sa fin! :D

Philippe Blanchard
Modérateur
Modérateur
Messages : 801
Inscription : 29 déc. 2003 11:52
Localisation : Strasbourg

Re: LEVRES DE PUIT DE DERIVE

Messagepar Philippe Blanchard » 22 avr. 2020 14:41

Mais en fait on l’a déjà vu en régate ce bateau, par exemple au premier National Espoirs. Il avait d’ailleurs un moment toute la flotte derrière lui !
Il s’agit donc d’une re-restauration ?!
Cinquo un jour, Cinquo toujours
http://www.acal67.com/

Tanguy TROMPETTE
Moussaillon
Moussaillon
Messages : 16
Inscription : 23 août 2005 20:02
Localisation : Briançon et Lorient
Contact :

Re: LEVRES DE PUIT DE DERIVE

Messagepar Tanguy TROMPETTE » 22 avr. 2020 16:25

Oui tout à fait au national espoir en 2009!
Mais depuis quelques années il commençait à se dégrader assez dangereusement. D'où cette bonne restauration en cours.


Revenir vers « Accastillage »