Construction d'un safran

La structure du bateau et ses appendices, leurs rénovations, leurs réparations. Les techniques utilisées pour le travail du bois, plastique, mousse, nid d’abeille etc..

Modérateur : J P Noclain

Simon
Moussaillon
Moussaillon
Messages : 5
Inscription : 17 nov. 2005 19:33
Localisation : Southampton

Construction d'un safran

Messagepar Simon » 29 nov. 2005 18:07

quelqu'un aurait'il des infos sur la fabrication de safrans à partir de 2 demi-moules ? j'aimerai surtout savoir comment les deux parties sont assemblées.
merci

Girard Daniel
Moussaillon
Moussaillon
Messages : 12
Inscription : 02 avr. 2004 21:21
Localisation : Belfort

Construction d'un safran

Messagepar Girard Daniel » 03 déc. 2005 0:01

Tout d'abord il faudrait avoir des détails sur la technique que tu vas utiliser pour réaliser ton moule.
Pour garantir la précision maximum du positionnement des 2 parties du moule, ce doit être pensé avant la réalisation. Après c'est trop tard.
Généralement on utilise des broches et des inserts métalliques qui sont insérés pendant la stratification dans les couches qui contituent chaque parties du moule.
Les inserts sur un demi moule, les broches sur l'autre.
De cette façon chaque fois que tu refermeras ton moule il se repositionnera parfaitement.
Le serrage des deux parties est généralement assuré par boulonnage.
Le nombre de broches et de boulons est fonction de l'épaisseur du composite ; plus c'est fin, plus le nombre de boulons sera important.
Bien évidemment toute cette quincaillerie devra être copieusement enduite de démoulant quand tu réaliseras ton safran sinon tu devras naviguer avec le moule au cul du bateau.
Pour info, la réalisation d'un moule, digne de ce nom, est un gros boulot et l'investissement (surtout en heures de travail) n'est justifié que si tu envisages la production d'une série de safran.
LANAVERRE F 2820 CNASCAP

Simon
Moussaillon
Moussaillon
Messages : 5
Inscription : 17 nov. 2005 19:33
Localisation : Southampton

Messagepar Simon » 03 déc. 2005 13:52

Merci pour les précisions. Je ne cherche pas à faire une production de série (pas encore!) mais étant étudiant en archi nav la production de safran m'interresse. J'ai deja réalisé un premier safran sans moule à partir d'un pain de mousse mais la finition n'est pas top.
Je compte réaliser le moule(les deux demis moules en fait) à partir de couples femelles répartis sur tte la longueur puis faire une strat par dessus+finition pour avoir la forme femelle du safran. Est ce une bonne méthode? A propos de la production, est ce que les deux parties du safran sont stratifiées séparement sous vide puis assemblées(le sujet de ma première question) après coup (ce qui me parait le plus facile mais aussi le moins logique au niveau propriétés mécaniques du safran ainsi assemblé, ou existe t'il une méthode qui permet de stratifier tout d'un bloc ?(j'ai cherché mais je ne vois pas tp comment) Tu à l'air de maitriser le sujet, as tu déja fabriqué un moule de safran ? Merci d'avance pour les réponses.

jb dupont
Barreur International
Barreur International
Messages : 1550
Inscription : 25 déc. 2003 11:36
Localisation : Sofia
Contact :

Messagepar jb dupont » 04 déc. 2005 0:20

Sur le site Allemand, j'avais vu les moules usinés pour faire dérive et safran. Dans un gros bloc d'aluminium je suppose (la photo ne disait pas la matière) - le forme avait été sculptée par ordinateur...
Les deux moules permettant de fabriquer deux demi-safrans qui sont ensuite assemblés.
Van Munster en Australie a abandonné cette technique qui produit beaucoup de safrans voilés au profit d'une technique à âme en bois et fabrication de la forme en comparant avec des gabarits
Henri Chemineau avait fait son premier safran sur deux moules et il n'était pas droit - il avait ensuite rectifié le défaut sur le second et les suivants. Il semble que cette technique de fabrication est très délicate.
tu devrais interviewer Jean-Pierre Huten sur ce sujet.
jbdupont(at)cinquo.org
FRA 8885
FRA 01 (VRC)
Sofia (Bulgarie)
Courbevoie et Sarzeau (France)
Cercle de la Voile de Paris
CVSQ (VRC)

J P Noclain
Modérateur
Modérateur
Messages : 870
Inscription : 28 déc. 2003 13:45
Localisation : Montpascal
Contact :

Messagepar J P Noclain » 04 déc. 2005 9:54

voici le lien pour voir les moules Jess, ceux ci sont bien en alu
http://hem.passagen.se/waterat/holger-cb.htm
Fountaine-Pajot
stairway to heaven

Simon
Moussaillon
Moussaillon
Messages : 5
Inscription : 17 nov. 2005 19:33
Localisation : Southampton

Messagepar Simon » 04 déc. 2005 16:50

Merci à tous pour vos réponses, elles répondent bien à mes questions :D
JB, pourrais tu me donner l'adresse e-mail de JP Huten stp ?
Si vous avez d'autres info (photos) n'hésitez pas!
A+

Girard Daniel
Moussaillon
Moussaillon
Messages : 12
Inscription : 02 avr. 2004 21:21
Localisation : Belfort

contruction d'un safran

Messagepar Girard Daniel » 07 déc. 2005 1:03

Je n'ai jamais contruit de moule de safran pour la bonne raison que je ne fais pas de série. Je pense que beaucoup ont plus de connaissances que moi dans ce domaine. Par contre j'ai une bonne expérience des moules, en deux parties, de planeur modèle réduit. Le point commun est que l'on recherche aussi le meilleur respect du profil et état de surface. Nous utilisions la technique du mouillé sur mouillé, c à d que le moule était assemblé avant polymérisation du tissu. Nous laissions un dépassement de 5 à 10 mm de tissu sur un 1/2 moule. Les tétons de positionnement étaient suffisamment long pour permettre le positionnement du débord de tissu sur l'intérieur de l'autre 1/2 moule avant fermeture. Après positionnement des divers renforts, fermeture et boulonnage, il ne restait plus qu'à aplatir le joint au moyen d'un outil introduit dans le moule et à laisser polymériser (de 48 à 72 heures). Nous n'avons jamais eu de problème de vrillage avec cette méthode, les seuls défauts apparents se trouvaient parfois au niveau du bord d'attaque et il étaient réparé au gelcoat. Sorti de moule, après un bon coup de polish, on obtenait des pièces miroir.
Quant à la technique de réalisation du moule lui-même, cela dépend aussi de la forme que tu souhaites donner à ton safran. Il existe plusieurs techniques suivant si la forme est rectangulaire, en trapèze (corde plus petite à l'extrémité) ou elliptique. Mais c'est assurément le moule métallique fraisé à la machine numérique qui donne le meilleur résultat. Mais bonjour le prix de revient, mais bon, si tu connais une entreprise équipée pour ce travail et si tu as les moyens financiers!
Nous utilisions pour faire nos moules une forme mâle réalisée le plus précisément possible (surtout au niveau du respect du profil), gelcoatée, parfaitement polie et enduite de démoulant. C'est ensuite avec cette forme que nous réalisions nos moules. Tout d'abord, pistolage de plusieures couches de gelcoat (pour que la surface soit dure et surtout sans bulle, ensuite de nombreuses couches de tissus de verre et résine époxy. On réalisait des séries de 40 à 50 pièces et le moule était encore en parfait état (si on prend soin de parfaitement enduire de démoulant à chaque réalisation).
Pour la réalisation des pièces, il faut toujours utiliser du gelcaot en premières couches pour un état de surface excellent, et surtout sans bulles.
Bon courage.
LANAVERRE F 2820 CNASCAP

Simon
Moussaillon
Moussaillon
Messages : 5
Inscription : 17 nov. 2005 19:33
Localisation : Southampton

Messagepar Simon » 07 déc. 2005 21:53

merci beaucoup pour tes réponses. je ne compte pas réaliser le moule en alu, j'ose même pas imaginer le prix.. :shock: mais je pense que pour le réaliser je vais deja faire un prototype du safran en bois ou airex + strat puis faire le moule par dessus. c'est ce que ma conseillé un chantier naval. ça va prendre un peu de temps mais avec 20h de cours par semaine et 3 jours de week end je devrais m'en sortir :D !
merci à tous pour vos conseils. :wink:

jb dupont
Barreur International
Barreur International
Messages : 1550
Inscription : 25 déc. 2003 11:36
Localisation : Sofia
Contact :

Messagepar jb dupont » 07 déc. 2005 23:32

Un point à prendre en compte quand on fait un moule comme c'est si bien décrit ci-dessus - c'est la témpérature de cuisson éventuelle que tu veux atteindre. Si aucune cuisson n'est envisagée - pas de problème, sinon la matière du moule doit être choisie pour résister et ne pas se déformer.
jbdupont(at)cinquo.org
FRA 8885
FRA 01 (VRC)
Sofia (Bulgarie)
Courbevoie et Sarzeau (France)
Cercle de la Voile de Paris
CVSQ (VRC)

Simon
Moussaillon
Moussaillon
Messages : 5
Inscription : 17 nov. 2005 19:33
Localisation : Southampton

Messagepar Simon » 08 déc. 2005 21:53

merci du conseil même si j'y avais pensé :wink: je suis en train de me renseigner sur le type d'époxy à utiliser pour réaliser le moule afin que celui ci ne bouge pas pendant la cuisson. Si vous connaissez le type de résine...

Lagoon
Moussaillon
Moussaillon
Messages : 16
Inscription : 26 sept. 2005 14:02
Localisation : Grenoble

Un safran léger et semi-rigide

Messagepar Lagoon » 23 déc. 2005 15:41

J'arrive après la bataille et tant pis pour moi si personne ne me lit:
J'ai construit en 1960 un magnifique safran tout bois pour mon moth. Comme une aile d'avion. Nervures, bord d'attaque, bord de fuite, recouvert de deux feuilles de bois croisées/collées.
Cette réalisation a vécu trois secondes ! J'avais simplement oublié les règles élémentaires de RdM. Mon safran a fléchi et s'est plié à 90°... Pas fier !!
Si je devais en fabriquer un à nouveau, à l'unité, j'emploierais la même méthode en prenant soin d'introduire deux raidisseurs longitudinaux opposés en oméga. Et par dessus le croisé/collé en bois je recouvrirais de tissus de verre et résine. Je crois n'avoir rien inventé.
L'attrait de la méthode est de rester complètement maître des formes et surtout de la symétrie. On obtient une aile dont la rigidité est proportionnelle à celle des omégas.
Je n'oublierais pas de donner un coup de règle à calculs (qu'est-ce que c'est ?) le safran travaillant à peu près comme une poutre encastrée n'est-ce pas ?
Si ça ne te convient pas, oublie tout; je ne me fâcherai pas.


Revenir vers « Construction – Réparation – Rénovation »