Vote des membres sur la bome et le tangon carbone

L'association internationale

Modérateurs : Philippe Blanchard, Elisabeth

Yann
barreur National
barreur National
Messages : 160
Inscription : 28 sept. 2006 10:26

Re: mât des FINN

Messagepar Yann » 28 nov. 2007 9:15

les lourds gabarits, avec des voiles plus puissantes, seront encore devant.
Personnellement, j'aimerais bien :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

Michel
Modérateur
Modérateur
Messages : 187
Inscription : 12 janv. 2004 17:11
Localisation : Paris

Le carbone et les matériaux composites dans les sports

Messagepar Michel » 19 déc. 2007 10:59

Pour enrichir le débat, voici des informations sur l’utilisation des matériaux composites dont le carbone dans 3 autres sports dont j’ai côtoyé les bureaux d’études lorsqu’il mettaient au point ces nouvelles technologies.

Tout d’abord la philosophie générale des bureaux d’études qui mettent au point les nouvelles technologies sportive est « faire toujours plus léger »

Le vélo : Lors de la mise au point des premiers cadres et fourches en carbone chez LOOK, la recherche principale à d’abord été motivée par le poids : 2 kg de gagné et plus c’est ca de moins à tirer.
Mais ce n’était pas le seul gain recherche : La réduction de l’inertie du vélo (résistance à l’accélération du mouvement) dans tous les sens ,longitudinal et latéral était également recherchée : Le vélo répondait plus vite à toutes les impulsions
Enfin le travail fait avec les coureurs a beaucoup porté sur la flexibilité des ensembles cadre fourche pour apporter un effet ressort qu’il ne trouvaient pas avec le matériel métallique

Le golf :
L’apport des matériaux composites a beaucoup accru les performance surtout pour les drivers ( le club le plus puissant qui envoie la balle le plus loin)
Ici la recherche avait pour objectif premier de concentrer le maximum de masse dans la tête pour accroitre sa force d’impact sur la balle et pour diminuer le poids respectif du manche par rapport à l’ensemble, la répartition des masse à l’intérieur de la tête à également été mieux travaillée ( pour les effets donnés à la balle)
Aussi important a été la recherche de l’effet ressort que confère le manche (shaft) en carbone.
Le résultat à été une augmentation de la puissance et de la distance franchissable par la balle, par contre, la mise au point de la précision n’a pas toujours été facile.
Le tennis
Les matériaux composites ont complètement changé le sport en accroissant fortement la puissance des raquettes, grâce à l’adoption des grands tamis allégés conjuguée à l’effet ressort.
Le travail des bureaux d’études s’est beaucoup concentré sur le contrôle des vibrations et de la précision des trajectoires, fait grâce aux mélanges de différentes catégories de matériaux.
Ici encore c’est surtout l’effet ressort qui à été la recherche principale

Et le 505
Sans expérimentation en France, on peut simplement avoir des idées, il me semble toutefois que l’apport de matériaux composites ne provient pas directement du gain de poids (le poids total du bateau est toujours fixe) mais de la réduction de l’inertie, du moment d’inertie qui contrôle la rapidité et l’amplitude des mouvements du bateau en roulis et tangage lorsque le bateau passe dans des vagues ou des surventes.
Ce travail sur le moment d’inertie a été très approfondi sur les Finns et a fait fortement évoluer le bateau.
Ce sont ces paramètres que peuvent modifier quelques kilos en moins à 1 m au dessus du fond du bateau (pour l’ensemble bôme tangon)

Effet ressort : Bertrand Cheret nous expliquait le travail de la voilure et l’effet « fouet » du haut du mât dans le clapot lors d’un Open de France à St Jean de Luz. Cela concernerait plus le haut du mât non haubané que la bôme (encore que certaines recherches sont faîtes sur une certaine flexibilité latérale des bômes)

Influence du poids de l’ensemble bôme tangon sur la chute de la GV par petit temps

Jean Pierre Di Pède qui a expérimenté la bôme carbone avec un GV voisine de celle du cinquo sur le micro a trouvé une grande différence par petit temps : la légèreté de l’ensemble permet à la bôme de ne pas peser sur la chute, ainsi la voile vrille mieux ce qui est l’effet recherché.
C’est également par petits temps que la voile à bordure libre a une légère supériorité sur les autres car elle seule permet un véritable creusement de la GV par l’absence de frottement due à la ralingue, ce qui était quasiment infaisable avec les voiles à ralingue qui ne se relâchent que de quelques centimètres à cause des frottements.
Lors de bords très arrivés la différence peut faire gagner plusieurs places.
Michel Boiry

Louis Gibert 505 4276
barreur National
barreur National
Messages : 226
Inscription : 17 janv. 2004 15:46
Localisation : Antibes-St Laurent du Var
Contact :

Messagepar Louis Gibert 505 4276 » 09 janv. 2008 13:54

Est ce qu'un mat carbonne pour 5o5 peut être fait en plusieurs parties qui s'emboitent comme certains mats de planche?
505,écoute au taquet, te mouilles le nez


Revenir vers « 505 Class Internationale »